Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Un jour cette douleur te servira" adapté au cinéma

Toby-Regbo-1.jpgJ'ai lu aujourd'hui sur l'excellent site Band of Thebes (au 29 mai 2010) qu'une adaptation cinématographique de Someday, This Pain Will Be Useful To You (Un jour cette douleur te servira) de Peter Cameron était prévue, dirigée par le cinéaste italien Roberto Faenza (tournage cet été). Dans le rôle de James Sveck, un acteur britannique de 18 ans dont je n'avais encore jamais entendu parler, Toby Regbo, qui paraît-il joue le rôle de Dumbeldore jeune dans l'adaptation de Harry Potter et les reliques de la mort. Ce garçon est fort mignon. J'espère qu'il est aussi bon acteur...

 

Roberto-Faenza2.jpgJe n'ai jamais entendu parler du réalisateur non plus (il faut dire que les films italiens distribués en France ces dernières années sont rares, et souvent très médiocres). C'est en allant sur IMDb que j'ai découvert que Roberto Faenza avait une filmographie riche de 14 titres depuis 1968 et qu'il était universitaire par ailleurs (est-ce de bon augure ?). Faut-il imaginer une version "internationale chic" de ce livre tellement new-yorkais (aïe!), ou quelque chose de plus personnel, et éventuellement biscornu, comme Michel Blanc relisant Une petite zone de turbulences d'après le so british Mark Haddon ?

 

En tout état de cause, et comme d'habitude, je demande à voir... C'est devenu un passage obligé que de passer les livres à la moulinette du cinéma. Pourtant, le taux de réussite n'est pas très élevé dans cet exercice, souvent laborieux. On pourra toujours arguer que cela donnera une audience nouvelle au superbe livre de Peter Cameron. Voire?

un chemin d'acceptation de soi 04/06/2010 16:14



Un outing complètement rétrospectif effectivement. Une oeuvre littéraire ne doit-elle pas s'apprécier par rapport à ce qui est effectivement écrit dans l'ouvrage? Un roman est riche de sa part
d'ombre, de la part que chacun interpréte à sa manière. Quel intérêt que l'auteur vienne donner des "instructions de lecture"?


Surtout, si JKR voulait que ce soit clair que Dumbledore était gay, elle aurait été inspirée d'écrire son livre dans ce sens.


Amitiés.



Joannic Arnoi 04/06/2010 16:29



J'ai le sentiment que c'était jouer à bon compte sur une fibre gay friendly. Maintenant, on pourrait disucter pendant des heures sur le rôle éventuellement positif de ce genre d'annonce,
même si elle est intervenue sans effet apparent dans le livre. La relation entre Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald est de toutes façons très ambiguë, et le jeune héros n'y comprend rien au
fur et à mesure qu'il la découvre (c'est l'un des aspects les plus intéressants du livre).


D'un autre côté, je suis par principe contre les injonctions aux auteurs. C'était la liberté absolue de Joan Rowlings d'en faire (ou non) quelque chose.